Référendum sans vérité des urnes au Togo

Les forces armées togolaises ne connaissent qu’un seul ennemi. Il n’est ni extérieur, ni blanc, mais bien noir à savoir l’immense majorité peuple togolais qui veut affirmer son indépendance en s’émancipant de la tutelle cinquantenaire du clan Gnassingbé. Car l’infime partie du Peuple togolais alignée sur Faure Gnassingbé continue à fêter leurs « anniversaires » et s’occupe à la structuration de la redistribution de la richesse du pays au sein d’une oligarchie fermée à l’humanité.

Togolisation de l’environnement médiatique français

Le 24 mai 2010, deux mois après la victoire contestée de Faure Gnassingbé, un avenant au contrat de concession portuaire a été signé, « portant entre autres sur la construction d’un troisième quai » par Africa Bolloré Logistics. En juillet 2011, Patrick Bolouvi, un demi-frère du président, était quant à lui nommé directeur de Havas Média Togo. Ces’éléments seraient susceptibles de constituer des contreparties constitutives de faits de corruption.

Mobilisation dans les rues le 27 Avril devant l’ambassade du Togo en Belgique

Une grande manifestation de la diaspora togolaise en Europe s’est déroulée le 27 avril 2018 à Bruxelles. Elle a rassemblé des délégations venues de la France, du Luxembourg, de Hollande, d’Allemagne et naturellement de la Belgique. L’objectif était de montrer à la face du monde la nature perverse du régime dictatorial togolais qui a pris le peuple en otage depuis 51 ans.

Appel patriotique

Togolais mon frère, Togolaise ma soeur, la situation que nous vivons au pays nous interpelle davantage.
Manifestations de rues, interdiction ou non, répression sauvage et barbares, tir de gaz lacrymogènes, de balles blanches voir réelles sur des manifestants aux mains nues.
Le langage de la violence que le régime RPT/UNIR a érigé en règle de gouvernance se perpétue.

Affaire Bolloré: soupçons de fraude électorale au Togo

Les juges d’instruction tentent de savoir si le groupe Bolloré a utilisé les activités de conseil politique de sa filiale Havas pour se voir attribuer la gestion des ports de Lomé, au Togo, et de Conakry, en Guinée, via une autre de ses filiales, Bolloré Africa Logistics, anciennement appelée SDV. Pour le port de Lomé au Togo, Havas s’est occupé de la communication de Faure Gnassingbé, candidat à la présidence de son pays, lui aussi. Il faut ici rappeler que les chiffres d’affaire du milliardaire au Togo ne sont pas rendus publics depuis lors.

Le cours de Bolloré plonge, plombé par la garde à vue du patron du groupe

L’action Bolloré perdait plus de 4% mardi à la Bourse de Paris, lestée par l’annonce du placement en garde à vue de son patron, Vincent Bolloré, dans une enquête sur des soupçons de corruption autour de l’attribution de concessions portuaires en Afrique de l’Ouest. A 12h08, le titre perdait 7% à 4,15 euros, dans un marché à l’équilibre. Soit la bagatelle de 850 millions d’euros partis en fumée en valorisation.