« POUR Le Togo » et la Diaspora togolaise au Canada demandent la démission de Faure Gnassingbé et le retour à la République au Togo.

Le recours aux milices et aux miliciens contre les populations civiles manifestant pacifiquement pour mettre fin à 50 ans de dictature au Togo, provoque une indignation générale ainsi que diverses marques de réprobation des citoyens togolais de l’extérieur et de la communauté internationale, dont les États-Unis, la France, le Vatican, la Francophonie et l’Union européenne.

Faure, la démarche suicidaire.

Le Comité Sénégalais de Soutien au Peuple Togolais invite l’Etat sénégalais à faire prévaloir les principes évoqués face à Yaya Jammeh (ancien président de la Gambie délogé par les forces armées de la CEDEAO) et à s’impliquer activement dans la défense des idéaux de démocratie et des droits des peuples.

Soutien et solidarité de la diaspora togolaise en Europe à la lutte du vaillant peuple

A l’appel de Togo Debout-Europe, la diaspora togolaise s’est massivement rassemblée à Paris le samedi 7 octobre 2017 pour une marche de soutien et de solidarité avec le peuple togolais fortement mobilisé actuellement pour obtenir de véritables réformes politiques et mettre ainsi fin à une dictature hors du temps. Togo-Debout a bénéficié à cette occasion d’un appui déterminé des diasporas africaines, notamment de France ainsi que des amis du Togo en Europe.

La diaspora togolaise veut plus de droits

La diaspora togolaise a manifesté jeudi dans le quartier européen à Bruxelles pour attirer l’attention de la communauté internationale sur le cas du Togo. Elle plaide pour le retour à la constitution de 1992. Sur internet, des internautes ont relayé l’action. Dans le passé, l’UE s’est largement impliquée dans la résolution de la crise togolaise.

Togo : Diaspora togolaise l’argent oui, droit de vote non

Au-delà du nombre, la diaspora constitue une réserve de ressources humaines importantes et vitale pour le pays. Ces compatriotes sont porteurs de compétences réelles acquises, pour la plupart, dans leur pays d’accueil que ne leur pourrait pas garantir leur propre pays. On y trouve des économistes, des hommes d’affaires, des juristes, des professeurs d’université, des médecins, des politiques, des gens qui se sont fait des noms dans différents domaines.