« POUR Le Togo » et la Diaspora togolaise au Canada demandent la démission de Faure Gnassingbé et le retour à la République au Togo.

Le recours aux milices et aux miliciens contre les populations civiles manifestant pacifiquement pour mettre fin à 50 ans de dictature au Togo, provoque une indignation générale ainsi que diverses marques de réprobation des citoyens togolais de l’extérieur et de la communauté internationale, dont les États-Unis, la France, le Vatican, la Francophonie et l’Union européenne.