NOUS Y VOILA

Depuis toujours, à l’unisson, les Togolais ont répété (et ils en étaient convaincus) que s’ils se rangeaient derrière n’importe lequel d’entre eux, ce dernier battrait à plate couture même le plus illustre des candidats du parti au pouvoir.