Les emprunts obligataires du Togo comme objet d’observation

On n’est pas plus informé car le paradigme ‘’les populations ‘ trahit cette opacité là même où je cherche à déconstruire ce discours de la cachette. Appel est fait à l’épargne publique1 mais le public ici a toute chance d’être très restreint, donc limité au cercle intime d’un public d’initiés ! Quelle précaution l’UEMOA prend-elle pour mettre ces emprunts à l’abri de prédateurs ?

Partis politiques au Togo, quelle légitimité?

Un parti politique, parce qu’il s’inscrit d’emblée dans une démarche partisane, existe en-soi tant qu’il se différencie par son partisanisme, lequel est dans son histoire, son leadership issu de cette histoire, son cadre politique et éthique, ses contradictions réglées ou non, ses succès et ses échecs dans sa construction et son engagement à conquérir le pouvoir, l’exercer et le conserver le plus longtemps possible.

Emprunts obligataires du Togo sur le marché de l’UEMOA, observations et approche critique (texte introductif)

C’est dans un Togo hésitant entre renouveau et maintien  de l’ordre archaïque d’une économie mal extravertie, plongé dans un désordre socio-politique rampant que l’on procède à des levées de fonds  comme pour parer au pus pressé et payer fonctionnaires et créanciers qui  menacent de rompre des contrats  fragiles. En quoi  consistent les emprunts obligataires dans l’espace UEMOA ?

Perspectives économiques au Togo

La croissance économique est estimée à 4,5 % pour 2017 contre 5 % en 2016. Projetée à 5 % pour 2018, elle pourrait atteindre 5,3 % en 2019, à condition que les précipitations restent favorables. L’agriculture demeure le fondement de l’économie togolaise, avec une contribution de 1,7 point de pourcentage à la croissance en 2017.

CODITOGO au Sénat français

Une délégation de CODITOGO, composée de  Bruno AGOPOME, Commissaire en charge du Lobbying et de la Diplomatie, Raymond AYIVI, Vice-Coordinateur, Martin AMOUZOU, Président d’Honneur, Philippe BROOHM, Trésorier général du CTRA (Collectif des Togolais de Rhone-Alpes), était au Sénat français hier, pour rencontrer Madame la Sénatrice Laurence ROSSIGNOL, ministre sous François HOLLANDE, membre du Groupe France-Afrique de l’Ouest et Présidente déléguée (Togo).

Yao Kanekatoua: Hold-up sur les coffres de l’état togolais

En 2005, pendant que Kanekatoua cherchaient à transférer plus de 650 millions de franc CFA en Suisse, il était directeur de la Banque Togolaise pour le Commerce et l’Industrie. Il était aussi Président du Conseil d’Administration de Togo Telecom, deux sociétés d’Etat qui, sous lui, ont sombré en faillite. La BTCI, faute de repreneur privé, est actuellement sur le point d’être fusionnée à l’Union Togolaise de Banque (UTB)…

Togo: résultats des sondages sur le Togo – Faure est contesté

Résultat d’un sondage réalisé récemment par Afrobaromètre:. 53% des partisans de UNIR souhaitent voir Faure Gnassingbé passer le relais en 2020. Selon ce sondage, la population togolaise adhère dans sa majorité à la limitation à deux du nombre de mandats présidentiels. « Neuf (09) togolais sur 10 soit (87%) souhaitent voir la limitation du nombre de mandats présidentiels à deux », révèle Afrobaromètre.

Sami Tchak : “le Togo, le peuple et l’armée”

Sous le règne des Gnassingbé, cinquante ans sans un bilan sur quelque plan que ce soit qui justifiât une telle longévité, le Togo est le seul pays, dans cette sous-région du continent, où une famille a réussi à se convaincre elle-même qu’elle est indispensable comme garante de la paix, le seul pays qui a glissé d’une satrapie vers une sorte de monarchie caricaturale.