De la nécessité d’une stratégie qui prenne en compte… l’étape d’après.

“Les vices de la cour ont commencé la Révolution, les vices du peuple l’achèveront” disait Rivarol… Comment rendre cela possible dans le contexte togolais ? Nous avons les ressources, l’énergie, la volonté pour donner une nouvelle impulsion, pour aller plus loin, pour offrir à notre postérité, la chance de vivre dans un pays où l’alternance politique peut faire jaillir la lumière d’une équité sociale.

Berlin: 6 avril 2018 – Allocution du Dr. Antoine Randolph

Je vous salue tous bien chaleureusement. Je remercie vivement les organisateurs de cette journée de manifestation qui m’ont donné le micro afin de vous dire quelques mots. Je le ferai avec beaucoup d’enthousiasme et de gravité car nous devons, dès maintenant,  préparer ensemble avec tout notre peuple la résurrection de la Terre de nos Aïeux, l’Or de l’humanité !  Nous sommes sur le chemin de la Démocratie !

Condamnation de pratiques rétrogrades contre la société civile au Togo

L’interpellation du Vice-doyen de la Faculté de médecine le professeur Majesté Wateba Ihou, le harcèlement policier exercé sur le professeur Ekoue David Dosseh qui a été convoqué au Services des Renseignements et des Investigations sans motif de convocation, la détention arbitraire du fils du professeur Dosseh et l’interpellation d’autres étudiants pour des motifs non déclarés, dénotent de la volonté de caporalisation des institutions universitaires par le Gouvernement du Togo.

La CEDEAO devant sa responsabilité au Togo

La plupart des gouvernements qui ont remplacé les colons sont devenus des loups pour nos peuples. En effet, à peine trois ans après l’élection de Sylvanus Olympio comme président du Togo, il a été abattu par Gnassingbé Eyadéma le 13 janvier 1963. Eyadéma a alors gouverné le pays de manière brutale jusqu’au jour de son décès le 5 février 2005.