Ces probables propositions de la CEDEAO

La grande question qui taraude les esprits, c’est celle de savoir ce que la CEDEAO proposerait comme solution de sortie de crise
aux protagonistes de la crise sociopolitique qui déchire le Togo depuis plusieurs décennies. Cette question se pose surtout à cause des
approches que projettent les pas que le syndicat des chefs d’États de l’organisation posent.

Perspectives économiques au Togo

La croissance économique est estimée à 4,5 % pour 2017 contre 5 % en 2016. Projetée à 5 % pour 2018, elle pourrait atteindre 5,3 % en 2019, à condition que les précipitations restent favorables. L’agriculture demeure le fondement de l’économie togolaise, avec une contribution de 1,7 point de pourcentage à la croissance en 2017.

Le mandat de Faure Gnassingbé à la CEDEAO prend fin ce 05 juin 2018

En mai 2017, le président de la république togolaise, Faure Gnassingbé, s’est vu confier les rênes de la CEDEAO . Il succédait ainsi à la présidente du Liberia, Helen Sirleaf Johnson à l’issue des travaux de la 51ème session ordinaire de la CEDEAO tenu à Monrovia le 06 juin dernier. Un an après , Faure Gnassingbé devrait passer la main tel qu’établi par les textes de la communautés.