Yao Kanekatoua: Hold-up sur les coffres de l’état togolais

En 2005, pendant que Kanekatoua cherchaient à transférer plus de 650 millions de franc CFA en Suisse, il était directeur de la Banque Togolaise pour le Commerce et l’Industrie. Il était aussi Président du Conseil d’Administration de Togo Telecom, deux sociétés d’Etat qui, sous lui, ont sombré en faillite. La BTCI, faute de repreneur privé, est actuellement sur le point d’être fusionnée à l’Union Togolaise de Banque (UTB)…

Togo : les transferts de fonds de la diaspora ont atteint près de 9% du PIB en 2017

La diaspora togolaise contribue de façon indéniable au développement du pays. Mais sa voix ne compte toujours pas au chapitre. Le gouvernement de Faure se prépare à de nouvelles élections sans tenir compte de cette revendication fondamentale: le vote de la Diaspora… Les transferts d’argent de la diaspora vers le Togo se sont établis à 8,4% du Produit intérieur brut fin 2017.

Le gouvernement de Faure Gnassingbé se radicalise

Fort du soutien des milieux de la mafia française et allemande, le gouvernement togolais se lance dans le pays à une véritable chasse aux sorcières et à un musellement de l’opinion publique. . Le mouvement citoyen Togo debout déplore qu’une réunion prévue samedi 19 mai au matin ait été empêchée par les forces de l’ordre. Il aurait fallu demander une autorisation en bonne et due forme rétorque le ministre togolais de la Sécurité.

Relevés des Etats Unis sur la situation des droits de l’Homme au Togo

le parti UNIR a dominé la politique et a maintenu un contrôle ferme à tous les niveaux du gouvernement. L’adhésion à l’UNIR a conféré des avantages comme un meilleur accès aux emplois du gouvernement. Seulement 17,6% des parlementaires étaient des femmes (16 sur 91). Les membres de nombreuses populations du pays restent sous-représentés au gouvernement et au sein des forces armées…

Togo 2017/2018: Amnesty international dénonce

En 2018, les autorités ont continué de restreindre les droits à la liberté d’expression et de réunion lors de manifestations de masse organisées contre le pouvoir. Les forces de sécurité ont eu recours à une force excessive contre des manifestants ; 11 personnes au moins ont été tuées. Les arrestations et détentions arbitraires, la torture et les autres formes de mauvais traitements, ainsi que l’impunité en cas de violations des droits humains, avaient toujours cours.

Affaire Bolloré: la Belgique éclaboussée, reste muette.

Parfois, l’actualité malicieuse fait s’entrechoquer des affaires étonnamment proches. Alors que, ce mercredi, le puissant industriel français Vincent Bolloré se trouvait toujours en garde à vue à Nanterre, auditionné dans une affaire de corruption d’agents publics étrangers, c’est un dossier tout à fait similaire qui s’apprête à être jugé à Bruxelles. Et qui concerne une société dont Bolloré est actionnaire à 38,7%.