Une feuille de route du gouvernement RPT-UNIR pour la diaspora. Ou comment parler de corde dans la maison d’un pendu !

 

Comme à la veille de chaque élection, le gouvernement RPT UNIR multiplie des annonces, plus creuses et ridicules les unes que les autres.

Hier, c’était un nouveau plan de développement annoncé en grande pompe, qui devrait (c’est sûr cette fois) nous sortir du sous-développement.

Aujourd’hui, c’est la diaspora qui se voit gratifiée d’une feuille de route, visant à mieux « l’organiser et à l’associer au PND, suivant la volonté du chef de l’Etat »

Cette nouvelle annonce intervient au moment même où notre compatriote François Boko, exilé depuis des années comme beaucoup d’autres Togolais, s’est vu refuser son retour au pays, alors que, semble-t-il, Faure Gnassingbé avait donné son accord pour qu’il revienne.

Nous n’en sommes pas au premier paradoxe; ni, hélas, au dernier.

Comme l’idiot chinois qui regarde le doigt qui lui montre la lune, le gouvernement RPT UNIR voit la diaspora là où elle n’est pas et lui fixe des objectifs qui ne la concernent pas.

Les Togolais de la diaspora sont dans la diaspora. Ils ne sont pas ces figurants hétéroclites réunis par le ministre des affaires étrangères sur la scène de ce théâtre de mauvais goût que nous sert ce gouvernement rejeté par les Togolais.

Les Togolais de la diaspora n’ont pas attendu la feuille de route pour transférer près de 2 milliards de FCFA dans l’économie togolaise en 2018. Ils n’ont pas attendu non plus une feuille de route pour s’organiser; CODITOGO en est la preuve vivante.

Ce que les Togolais de la Diaspora qui assument leurs devoirs vis-à-vis du Togo demandent à ce gouvernement, c’est l’accès à la citoyenneté ; le droit de vote ; le droit d’être candidat à des élections ; le droit d’être représentés ; le droit d’obtenir des pièces d’identité sans être rackettés par des hommes en uniforme à Lomé ou par des agents d’ambassade dans leur pays de résidence. Voilà ce que nous voulons !

Au demeurant, au lieu de nous sortir une feuille de route qui ne résout en rien la question Togolaise, ce gouvernement serait bien inspiré de commencer par donner l’exemple en respectant lui-même, la feuille de route de la CEDEAO.

CODITOGO ne prendra part à aucune mascarade, aucune instrumentalisation. Nous restons mobilisés aux côtés du peuple togolais, dont les revendications qui restent intactes sont aussi les nôtres ; Retour à la C92 !  Droit de vote pour les Togolais de la diaspora ! De vraies réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales ! Des élections libres, démocratiques et transparentes qui consacrent l’alternance au sommet de l’Etat, après 52 ans de dictature militaro-monarchiste.

CODITOGO invite par conséquent toute la diaspora togolaise à rejeter la feuille de route du PND concernant la diaspora et à opposer une fin de non-recevoir au tourisme coûteux aux frais du contribuable togolais que les représentants de Faure Gnassingbé se permettent de s’offrir à l’étranger pour présenter leur nouveau marché de dupes.

Enfin, CODITOGO invite la diaspora togolaise à rester vigilante et déterminée en vue de l’alternance et la démocratie au Togo, seul gage devant amorcer un vrai projet de développement et de relance économique du Togo.

Un peuple n’abdique jamais et sa victoire est inéluctable !

Fait à Paris, le 23 Avril 2019

Pour CODITOGO

Raymond AYIVI
Vice-Coordinateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *