Des plaintes contre X et la Police française sont en cours.

LES DIASPORAS TOGOLAISE ET AFRICAINE MANIFESTENT PACIFIQUEMENT LE 15 DECEMBRE DEVANT L’AMBASSADE DU TOGO À PARIS ET SUBISSENT UNE RÉPRESSION POLICIÈRE VIOLENTE SUITE À UNE INFILTRATION D’INDIVIDUS CAGOULÉS. DES PLAINTES CONTRE X ET LA POLICE FRANÇAISE SONT EN COURS.

La Coalition de la Diaspora Togolaise pour l’Alternance politique et la Démocratie (CODITOGO), et des organisations panafricaines de Paris ont appelé le Samedi 15 décembre 2018 à un rassemblement devant l’Ambassade du Togo suite à la recrudescence de la tuerie des enfants et le massacre des manifestants ces derniers jours au Togo. Beaucoup d’organisations ns de la Société civile et de partis politiques ont répondu présentes. On peut citer Togo Debout, Togo en Danger, PNP, etc. Nombreux sont aussi les Togolaises et Togolais venus d’Europe surtout, notamment d’Allemagne, de Belgique et de Grande-Bretagne, et de France bien sûr, appuyés par des Africains du Congo, de la République Démocratique du Congo, de Côte d’Ivoire, de Djibouti, du Gabon, etc. et des femmes résistantes dénommées « Les Amazones », tous remontés à bloc contre la tuerie en série du régime des Gnassingbé et l’organisation unilatérale des élections frauduleuses le 20 décembre.

Notre manifestation était bien autorisée et pacifique, loin des protestations  violentes qui secouent Paris

Alors que cette manifestation bien autorisée se déroulait sans anicroche jusqu’en milieu d’après-midi, brusquement, deux individus dissimulant leurs visages sous des bonnets bien choisis firent irruption dans la masse; l’un après avoir aspergé d’essence les voitures diplomatiques garées devant l’Ambassade, arracha des mains d’une femme un parapluie et commença à asséner de grands coups  aux pare-brises pendant que l’autre ramena plusieurs pneus qu’il tenta de faire brûler. N’eût-ce été la vigilance des personnes en charge de la sécurité de notre manifestation, le forfait préparé sur le dos des organisateurs par des forces occultes allait réussir.

Voilà ce qui déclencha les débordements qui firent l’objet des renforts de la Police. Ces derniers, arrivés sur place, au lieu d’ouvrir un dialogue, se mirent à charger férocement les manifestants légaux, brutalisant violemment Dr Randolph, un retraité de plus de 75 ans et qui souffre aujourd’hui de douleurs à la hanche et à l’épaule droites ainsi qu’à l’auriculaire droit. Un couple de blessés graves ainsi que plusieurs autres blessés légers se comptent parmi les victimes de cet incident pour lequel la Police s’est octroyée des réactions disproportionnées.

Que republicofTogo.com soit un site de propagande et de mensonges, cela n’étonnerait personne

Un article sur le site Internet de la République du Togo a glosé sur les incidents survenus samedi en accusant des opposants d’avoir tenté d’incendier un bâtiment de l’Ambassade dans lequel se trouvaient plusieurs représentants diplomatiques. Cela frise le ridicule. Quand on réunit les éléments de l’article, on comprend bien d’où pourraient venir ces deux énergumènes et qui pourraient être leurs commanditaires. Les organisateurs portent à la connaissance des Gouvernants togolais que fort heureusement, la France n’est pas une République bananière où la charge de la preuve peut être facilement inversée ; la Police, elle-même était témoin oculaire des faits et elle sait que tout ceci fait déjà l’objet d’une plainte contre X et contre ses propres éléments qui ont chargé inutilement les manifestants. En tout état de cause, l’enquête permettra d’identifier ces deux individus qui ont pris la fuite.

C’est le lieu de rappeler que les méthodes de gangstérisme ne sauveront pas aujourd’hui quelque régime autiste que ce soit, aussi longtemps qu’il gouvernera contre son peuple, siphonnera les richesses de notre bien commun et organisera des élections frauduleuses. Trop tard ! Car ce qui cristallise aujourd’hui la crise au Togo, c’est justement cette pratique systématique du mensonge qui conduit tout droit notre pays dans le précipice; résumer la vie politique de toute une nation à une succession d’élections truquées, cela ne dure qu’un temps, pas tout le temps. Tout ceci ne fait que décupler la mobilisation de la Diaspora pour la libération du Peuple togolais. Le Togo sera libre et démocratique. N’en déplaise aux adeptes d’un conservatisme  suicidaire.

Fait à Paris, le 16 décembre 2018

Pour CODITOGO,

Le Coordinateur général

Pierre Ekue Gamessou Kpodar

1 thought on “Des plaintes contre X et la Police française sont en cours.

  1. Il ne faut pas baisser les bras l’Union fait la force jusqu’à présent le peuple doit triompher . Courage à tous 💚💛❤️ One love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *