Journée mondiale de la destitution de Faure Essozimna Gnassingbé, “Président” du Togo: 20 décembre 2018

ACTE DE DESTITUTION

Nous – Peuple Souverain du Togo -, debout depuis le 19 août 2017 pour exiger la démission du chef de la direction de notre pays à travers de nombreuses et gigantesques manifestations pacifiques tant sur le sol national que dans la diaspora à travers le monde, après l’échec du dialogue sous la facilitation de la CEDEAO et les violations unilatérales de la feuille de route que cette institution a élaborée pour notre pays afin de sortir de la crise, violations commises par la dictature,

  • Nous appuyant sur la constitution et les symboles de notre pays, d’une part, et sur la Charte de la Déclaration universelle des droits de l’homme des Nations Unies, d’autre part ;
  • Considérant que notre lutte et nos revendications sont justes, légitimes et constitutionnelles pour apporter un renouveau à notre patrie en agonie ;
  • Considérant que le régime dictatorial et dynastique sous la houlette de Faure Essozimna Gnassingbé ne connaît que l’abus de droit et l’abus de pouvoir pour perpétuer sa domination et qu’il se livre régulièrement à des actes de guerre entraînant de très graves violations des droits de l’homme pour essayer de contenir des manifestations pacifiques du peuple ;
  • Considérant que la destitution de l’actuel Chef de l’Etat ne peut se faire par la voie parlementaire car le pouvoir législatif actuel, largement dominé par le RPT/UNIR au pouvoir, est le résultat d’une circonscription électorale injuste, d’un registre électoral tronqué contenant une multitude de duplications et d’une fraude électorale majeure ; en outre, la Cour constitutionnelle est soumise au pouvoir dictatorial ;
  • Accomplissant un geste civique et patriotique qui permet aujourd’hui de nous débarrasser de la dictature plus que cinquantenaire, démoniaque et mafieuse ;
  • – Nous avons décidé de prendre notre destin en main en proclamant aujourd’hui, de manière souveraine et solennelle, devant le monde, la destitution de l’usurpateur, du criminel et tyran Faure Essozimna Gnassingbé de toutes ses fonctions publiques de Président de la République, Chef d’Etat, Chef suprême des Forces armées et Ministre de la Défense.

 

Cette destitution prendra effet à compter du 20 décembre 2018 ; par conséquent, Faure Essozimna Gnassingbé et son gouvernement ne représentant plus notre pays, toutes les décisions, tous les actes, engagements et accords qu’ils prendront, feront ou signeront sont illégitimes et illégaux, donc nuls et sans effet ;

  • Demandons à tout le peuple, dans le cas où Faure Essozimna Gnassingbé, refuserait d’obtempérer, d’intensifier la lutte non violente en recourant intégralement à la désobéissance civile, la non-coopération et l’insubordination générale jusqu’à la chute de la dictature ;
  • Demander à la communauté internationale y compris les institutions régionales africaines et le groupe des 5 (ONU, UE, Etats-Unis, France et Allemagne) d’observer strictement cet acte de destitution et d’ordonner le gel de tous les avoirs bancaires de Faure Essozimna Gnassingbé et de ses barons à l’étranger tant dans les institutions bancaires publiques que privées ;
  • Nous avons décidé d’informer toute l’humanité en faisant de cette destitution un événement mondial afin qu’il puisse être largement diffusé le même jour à l’échelle planétaire.

Cet acte de destitution prend effet le 20 décembre 2018, date « fétiche « à laquelle la dictature a décidé d’organiser unilatéralement des élections législatives non transparentes boycottées par l’opposition. Cet acte de destitution sera publié chaque fois que nécessaire.

Ambassade du Togo à Paris, le 15 décembre 2018

Au nom du Peuple, pour la Résistance Patriotique

Dr Antoine Ati RANDOLPH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *