Banque Mondiale : un appui budgétaire de 20 milliards pour quel usage?

Pris en otage par une famille depuis 51 ans, le Togo est géré dans une opacité complète. Le gouvernement togolais, avec à sa tête le fils Gnassingbé, estime ne pas avoir de compte à rendre à une population au nom de laquelle il continue pourtant de s’endetter. Les scandales se multiplient avec des dépenses de luxe et des détournements de deniers publics. C’est dans un environnement social complètement insalubre que nous assistons à des prêts et des aides de certaines institutions qui doivent avoir un agenda particulier avec le régime au pouvoir. Si la complicité est confirmée, la population doit-elle faire face demain à ces engagements?

Et pourtant, dans une interview accordée à la Rédaction du journal l’Alternative en avril 2014, le Chef de Délégation de l’Union Européenne au Togo, Nicolàs Berlanga-Martinez, avertissait. Commentant le budget 2014 du Togo, il avouait alors : « Nous ne sommes pas arrivés à comprendre quelques choix en termes de recettes et de dépenses qui montrent que c’était trop expansionniste par rapport à la réalité. Mais sur cette base, on avait demandé un dialogue franc pour essayer de comprendre. C’est indispensable ! Nous, sur l’expansionnisme du budget, nous sommes demandé la durabilité, la soutenabilité de ce budget » [1].

Depuis quelques années, le pouvoir de Faure Gnassingbé multiplie les réalisations sans aucun contrôle et souvent sans vision claire. Souvent financés sur des prêts auprès des pays asiatiques comme la Chine, plusieurs de ces travaux se révèlent être de véritables gâchis lorsqu’ils ne sont pas tout simplement abandonnés en cours de route.

Banque Mondiale : Vers un appui budgétaire de 20 milliards F CFA en faveur du Togo

Le Directeur des opérations pour le Togo, Pierre Laporte de la Banque Mondiale a été reçu en audience mardi par le Président de la République, Faure Gnassingbé. La perspective d’un appui budgétaire de 40 millions de dollars US (20 milliards F CFA) pour le Togo ont été au centre des discussions entre les deux personnalités, a appris l’Agence de presse AfreePress.

« La perspective d’un appui budgétaire pour notre pays, de 40 millions de dollars, annoncée par M. Laporte s’inscrit dans la continuité de la qualité de ladite coopération que je salue », a indiqué le Président togolais au sortir de la rencontre.

Cette annonce, selon les autorités togolaises arrive au bon moment pour aider le pays à faire face aux difficultés éprouvées dans la mobilisation des recettes publiques et l’atteinte des objectifs fixés par la loi de finances 2018. Ce qui a contraint le gouvernement à discuter d’une loi de finance rectificative destinée à opérer une coupe de 1% dans le budget 2018.

D’autres sujets ont également été abordés par les deux personnalités et portent notamment sur l’état de la coopération entre la Banque Mondiale et le Togo et les réformes engagées dans le domaine de l’aviation.

Il faut rappeler que la Banque Mondiale gère un portefeuille de plus de 168 milliards de francs CFA pour le Togo (320 millions de dollars), reparti sur des projets dans les domaines des mines, du social et de l’énergie.

AfreePress | Jeudi, 31 Mai 2018

 

  1. Source : [20/09/2014] Maxime DOMEGNI, L’Alternative-togo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *