Une conspiration contre le peuple se révèle au grand jour!

Grâce à l’initiative du PNP – parti national panafricain – et de son président maître Atchadam  Tikpi, le peuple s’est résolument dressé  le 19 août contre la dictature néocoloniale, militaire et mafieuse régentée par les Gnassingbé depuis 50 ans. Le peuple a pris conscience ce jour-là qu’il pouvait reconquérir sa liberté, reconquérir la justice et prendre son destin en main pour reconstruire  le Togo, plongé dans une misère noire et souffrant  de multiples fractures.

La diaspora contribue au développement du Togo

Pour environ 4 millions de F CFA sur fonds propres issus des cotisations mensuelles des membres de l’association, l’ARASA vient en secours au canton de Bouladè qui ne savait pas où donner la tête pour étancher sa soif, quand par les grands jours ensoleillés des saisons sèches, les rigoles et les puits tarissent.

Maintien de la dictature du RPT-UNIR: un plan machiavélique en 7 actes…

On savait que le pouvoir UNIR ne montre aucune intention d’accéder aux revendications de réformes politiques. Il n’a pas l’intention de le faire depuis l’Accord politique signé en 2006 ; et les récentes pressions ne semblent pas lui avoir fait changer d’avis. Le régime s’est fixé un objectif: sortir ragaillardi de l’épreuve des contestations de rue et renforcer par à-coup sa férule sur les institutions de l’État.

Condamnation de pratiques rétrogrades contre la société civile au Togo

L’interpellation du Vice-doyen de la Faculté de médecine le professeur Majesté Wateba Ihou, le harcèlement policier exercé sur le professeur Ekoue David Dosseh qui a été convoqué au Services des Renseignements et des Investigations sans motif de convocation, la détention arbitraire du fils du professeur Dosseh et l’interpellation d’autres étudiants pour des motifs non déclarés, dénotent de la volonté de caporalisation des institutions universitaires par le Gouvernement du Togo.