La préparation au dialogue joue déjà les prolongations

TOGO/DIALOGUE: LES TRAVAUX PRÉPARATOIRES JOUENT À LA PROLONGATION. ÇA COINCE…

Le dialogue du 15 février 2018 est une fuite en avant du régime de Faure Gnassingbé. On ne dialogue pas avec une dictature, c’est une forme de caution à son régime. Comment peut-on prétendre dialoguer avec Mr Trimua ou même Bawara qui ne savent pas parler sans gueuler, ou encore le jeune Natchaba qui n’a aucune expérience du terrain ni aucun grade dans la haute inteligentsia du RPT, si ce n’est au travers de Papa? Ils ne sont même pas mandatés pour prendre des décisions sans en référer aux supérieurs…

Prévus pour se terminer le samedi 17 février, les travaux préparatoires du dialogue entamé le 15 février dernier jouent à la prolongation.

Depuis le 15, Daniel Ossei n’a pas fini de parler des avancées notables et d’une ambiance de convivialité qui caractérisent les réunions. Mais la fumée blanche, le communiqué qui devrait sanctionner les travaux tarde à se faire voir.

D’après nos informations, il y a blocage et ce blocage tourne autour de deux points principaux.

  1. L’ordre du jour, notamment le retour à la Constitution 1992. Ce que le gouvernement n’entend pas mettre sur la table, mais privilégie les réformes constitutionnelles et institutionnelles.
  2. Le nombre de participants. Le gouvernement entend inviter autour de la table de négociations les partis ayant au moins participé une fois à une élection présidentielle.
  3. La coalition des 14 partis de l’opposition accepte ce principe à la condition que ces participants fassent partie de la délégation du pouvoir. Ce que le gouvernement refuse.

Le débat est houleux et les deux protagonistes se sont quittés sans signer le document sanctionnant les trois jours de travaux préparatoires.

Daniel Ossei le médiateur ghanéen parle d’une question de secrétariat, ce qui semble loin de la réalité d’après des sources crédibles que nous avions contactées.

Il promet pour le dimanche 18 février le communiqué sanctionnant les travaux préparatoires.

Rappelons que l’ouverture officielle du dialogue est prévu pour ce lundi 19 février 2018.

Avec Anani Sossou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *