Togo : Fulbert Atissoh “La Communauté internationale n’apportera pas la solution; la solution c’est le Togo et la diaspora”

“Le Grand soir, c’est lorsque le peuple prend son destin en main, balaie toute la super structure. Vous avez de la fumée, des cendres, les gens sont couchés, les dirigeants ont fui”, ainsi Fulbert Atissoh définissait dimanche dans le D12 de nos confrères de Pyramides Fm, tel un prophète politique, le Grand soir auquel à son avis, l’entêtement du pouvoir à accéder à la demande de l’opposition d’un retour à la Constitution de 1992 et le droit de vote de la diaspora, pourrait conduire le pays.

Dans cette émission dans laquelle il était co-invité avec Me Jean Dégli de Bâtir le Togo et Dany Ayida, Expert international en Gouvernance démocratique, le président du parti “Le Togo Autrement” s’est montré convaincu de ce que “la solution est avec le chef de l’Etat” que l’opposition fait “partie de la solution”, mais que la solution n’est pas à UNIR. “S’il veut, il a la solution. Mais de ce qu’il a dit, on comprend qu’il ne veut pas apporter la solution quand il dit que tôt ou tard, la vérité finira par triompher”, a-t-il poursuivi, en allusion au discours prononcé par Faure Gnassingbé à l’ouverture samedi dernier du Congrès de UNIR à Tsévié.

Etonné de ce que ce congrès se déroule au moment où le pays vit une crise, il n’est pas non plus d’avis que la solution vienne de la Communauté internationale. “La Communauté internationale n’apportera pas la solution. La solution c’est le Togo et la diaspora, a expliqué Fulbert Atissoh, qui attend toujours des Togolais qui soutiennent la démarche du groupe des 14 dont son parti est membre, une expression populaire sérieuse que l’armée sera obligée de soutenir.

En attendant que ce pic qu’il espère peut-être pour les 7, 8 et 9 Novembre prochains soit atteint, il a rassuré de l’existence d’une grande cohésion au sein des 14. “Ce que nous réalisons aujourd’hui est inédit”, a-t-il informé. Quand à la.mobilisation qui a court depuis déjà deux mois, de l’avis du Journaliste-écrivain et aujourd’hui homme politique, c’est l’“expression majeure de la volonté des Togolais de changer de régime”.

Source: Togosite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *